Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le carnet d'Andrée Martin

  • Visitez mon nouveau blogue.

    Lecture, clubs de lecture, cinéma, humeurs, etc.

    https://lecarnetmartin.wordpress.com

     

     

     

     

     

  • Mon nouveau blogue...

    ...à cette adresse.

    https://lecarnetmartin.wordpress.com

     

  • Hop! Karine Gottot, Maxim Cyr

    Hop.jpgDepuis toujours, en humour, on s'interroge sur la pertinence de traiter de certains sujets. Peut-on, doit-on rire de thématiques aussi sensibles que la maladie, le racisme, les inégalités, etc.

    Karine Gottot et Maxim Cyr font le pari que oui. Et en ce qui me concerne, le pari est gagné. Il s'agit ici d'une bande dessinée québécoise qui nous conduit dans l'univers des hôpitaux. Qui dit hôpital dit situations absurdes. De la célèbre jaquette à la technologie défectueuse, de la boutique de cadeaux aux effets secondaires des médicaments, pratiquement chaque page nous rappelle une situation vécue par nous ou un de nos proches.

    Le dessin est original, minimaliste bien que très parlant. Chaque historiette tient sur une ou deux pages. Et on sourit souvent, très souvent. Gottot et Cyr ont trouvé le bon dosage entre humour, ironie et compassion. Cette dernière rappelle la nécessité pour l'individu souffrant d'être bien entouré par les aidants et les équipes de professionnels. Je recommande!

    Hop! de Karine Gottot et Maxim Cyr a été publié en 2012 chez Michel Quintin.

     

  • La vérité sur l'affaire Harry Quebert / Joël Dicker

    Feu roulant, péripéties, retournements de situations. Voilà un roman qui vous laissera ébouriffé! L'histoire progresse, l'énigme se corse et on change dix fois d'idée sur non seulement l'identité du meurtrier, mais sur le rôle que les gens d'Aurora, cette petite communauté du Maine, ont pu jouer dans cette histoire rocambolesque.

    Des policiers amoureux, des brutes sentimentales, un écrivain mentor, un autre apprenti, des jeunes filles énamourées... J'en passe et des meilleures . Et ce manuscrit mystérieux qui semble avoir passé de main en main. Pièce capitale du puzzle. Les fils se multiplient, notre confusion semble tout à coup se dissiper, mais ce n'est que pour découvrir d'autres indices et replonger dans la brume de l'incertitude. Feu roulant, je vous dis.Veritesur laffaire.jpg

    Au coeur de cette quête de la vérité se dressent  les barrières quasi insurmontables des secrets d'alcôves. Ces petites saloperies qu'on n'avoue pas et qui changent le destin des gens qui nous entourent. Et surtout pas pour le mieux! Une lecture difficile à mettre de côté une fois le premier tiers du livre entamé.

    Sans compter que ce roman est aussi une métaphore de l'écriture non seulement à cause des conseils d'un vieil écrivain à un plus jeune qui parsèment le bouquin, mais dans son ossature même. Une oeuvre se crée sous nos yeux et nous lisons les chemins sinueux et nombreux qu'emprunte un écrivain avant d'aboutir à une histoire bien ficelée. Une histoire qui se tient. Paradoxe et parabole de l'écrivain qui bâtit sa quête sur des mensonges, finalement.

    Un seul bémol en ce qui me concerne. Il s'agit du ton un peu trop sentimental sur lequel sont traitées les liaisons amoureuses dans cette histoire. Mais je pardonne aisément. Le reste est captivant et nous tient en haleine.

    La vérité sur Harry Quebert de Joël Dicker paru aux éditions de Fallois/L 'Âge d'Homme.

    Premières lignes: "Centrale de la police, quelle est votre urgence? Allô? Mon nom est Deborah Cooper, j'habite à Side Creek Lane. Je crois que je viens de voir une jeune fille poursuivie par un homme dans la forêt."

  • Just kids / Patti Smith

    patti smith,just kids,andrée martin,robert maplethorpeLa musique rock est à cent mille années lumières de ce que j'aime écouter. Bien sûr, j'ai acheté (jadis :-)) des disques vinyles de Led Zeppelin. de Santana, des Stones au temps où on les disait Rolling Stones. J'avais acheté aussi, je ne me souviens plus où j'avais entendu sa musique, un album de Patti Smith. J'aimais sa dégaine, le rythme de la pièce Ghost dance, la poésie de ses textes que je ne comprenais qu'à demi.

    Moi qui ne lit jamais de biographie de rockstar, je suis absorbée maintenant dans cette courte autobiographie Just kids de la même Patti Smith. D'abord parce qu'on dit qu'elle l'a VRAIMENT écrite elle-même et parce que je sens chez cette rockeuse de maintenant 67 ans, une authenticité particulière. J'apprécie entre autres l'absence de récriminations au sujet de ses partenaires passés. Sereine la dame...

    Principalement concentré sur ses relations avec l'artiste photographe Robert Maplethorpe, l'ouvrage de Smith nous dépeint le milieu underground américain des années 60-70. Artiste polyvalente Patti Smith explore l'écriture, la peinture, le théâtre, la musique et rend compte de ses expériences.

    Années de vache maigre, rencontres décisives, débuts prometteurs, collaborations diverses, faune new yorkaise colorée, voilà la fenêtre qu'elle ouvre pour nous sur sa vie. Just kids est remarquable de simplicité, de franchise et le portrait d'époque, bien que partiel, est captivant.

    Just kids de Patti Smith est paru en 2010 aux Editions Denoël.

    Permières lignes :" Je dormais lorsqu'il est mort. J'avais appelé l'hôpital pour dire bonne nuit une dernière fois, mais il avait sombré, sous des couches de morphine."

  • C'était au temps des mammouths laineux / Serge Bouchard

    C'était au temps des mammouths laineuxVieux bougonneux! Serge Bouchard, l'homme à la voix si tant tellement radiophonique présente ici une série de textes échelonnés sur quelques années d'écriture.

    De courts récits enracinés dans un passé plus ou moins lointain selon l'humeur du bonhomme et qu'il tente, ma foi plutôt bien, de mettre en parallèle. Récits ancrés dans une langue belle et juste qui parle des Innus, des Québécois, des truckers, des menteurs et autres politiciens... Des récits qui traitent sans fioritures "des vraies affaires", de la mort de son épouse, de celle d'un ami, de la pauvreté, de la vieillesse, de l'ignorance au pouvoir. Bref ce mammouth laineux sait bien brasser la cage de nos mollesses et de nos lacunes de mémoire. Il sait aussi illustrer le bonheur simple de rouler dans un camion, de regarder passer les autobus ou encore celui du travail de communication. Tout est noble sauf...

    Je n'ai pas encore tout à fait terminé la lecture des 25 essais, mais sais déjà que cette parole est importante pour nous tous. Qu'elle est à la fois réveil des consciences et parole tendre et sans espoir pour les gens aimés.

    C'était au temps des mammouths laineux de Serge Bouchard dans l'édition de poche Boréal publiée en 2013.

    Premières lignes: "Je dis souvent à mes petits-enfants, et à ma fille aussi, encore jeune et toute petite, qu'il fut un temps où les ordinateurs n'existaient pas. Je leur explique que ce temps-là, je l'ai connu."

  • Petite nouvelle pour l'humanité, grande nouvelle pour moi!

    À l'âge où la majorité des gens autour de moi songent à leur retraite ou y sont déjà, voilà que je suis nommée à un nouveau poste à la bibliothèque. Au boulot dans le plaisir!